Bandeau
Ce forum, associé au site non-officiel TerryGoodkind.Fr, est là pour permettre aux lecteurs de Terry Goodkind et de son cycle de discuter entre eux et avec d'autres lecteurs de fantasy.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Dernières actualités des sites

#1 08-11-2013 08:16:35

Messire Rowan
Yl Angaulor
Lieu : Au-delà du Voile de Hoen
Inscription : 22-02-2013
Messages : 129
1 an1 an1 an1 an1 an

La Maison des Mages - Adrien Tomas

Après un petit moment passé à hanter les corridors du forum, je prends mon courage à deux mains et me lance pour vous parler d'une de mes récentes lectures : La Maison des Mages d'Adrien Tomas, sorti en mai 2013.

ko1.gif

La présentation de l'éditeur :

Quand le Bien et le Mal n’existent pas, seuls restent les choix.

Tiul est le plus mauvais étudiant de La Maison des mages, plus intéressé par les filles des tavernes que par l’art qui permet à ses confrères de manipuler les forces de ce monde. 
Anthalus est un mercenaire de bas étage qui vit au jour le jour entre tueries et trahisons.
Qiruë, craintive et chétive, est la dernière représentante du peuple moribond et décadent des Elfes, méprisée et haïe par ses supérieurs.
Alishr est un jeune écuyer malingre qui rêve de devenir paladin, malgré les brimades et l’ostracisme dont il est la victime.
Ce ne sont pas des héros, et il est probable qu’ils ne le deviennent jamais.
Pourtant, alors que la mystérieuse Maison des mages, qui apporte aide et éducation aux populations, tisse son réseau tentaculaire au cœur des Six Royaumes, le destin du monde va heurter le leur de plein fouet et les jeter face à des forces magiques aussi anciennes que l'univers.
C’est avec et contre elles qu’ils devront écrire la légende des siècles à venir.

Après le succès de son premier roman La Geste du Sixième Royaume (prix Imaginales 2012), Adrien Tomas confirme, avec La Maison des Mages, son talent unique de conteur et de créateur de mondes en nous livrant une épopée de Fantasy addictive et surprenante.


Mon avis :

C'est par hasard, en furetant en bonne compagnie dans ma librairie favorite, que je suis tombé sur ce livre, d'un auteur qui m'était inconnu, et sans que je puisse m'expliquer pourquoi ni comment, il s'est retrouvé dans mon sac de courses...
Il faut dire que la première lecture du résumé ne m'avais pas spécialement emballé :
- un mage couard, fainéant et alcoolique : qui donc ose encore se lancer sur ce terrain après Pratchett?!  huh
- le bien, le mal, les choix, blabla ... : on a parfois l'impression de n'entendre parler que de ça et que ces concepts y perdent leur sens.
- des mages, des mercenaires, des elfes et des paladins, le destin du monde qui dépend d'eux et des force aussi anciennes que l'univers : ça sent les gros clichés de Fantasy avec leurs gros sabots, tout ça...  roll

Je me suis tout de même lancé dans sa lecture en vacances, et c'est là qu'avec surprise et délectation, j'ai découvert que ce livre était loin d'être un roman de bas étage reprenant les clichés et idées des autres et tentant de les faire tenir ensembles au moyen d'une quête mal ficelée! Passés les premiers chapitres dans lesquels mon immersion fut plus difficile, la faute, je pense, aux moults préjugés que j'embarquais avec moi, j'ai même été totalement pris dans l'univers et l'histoire contés par Tomas qui fracassèrent joyeusement les clichés que je m'imaginais.

L'écriture en est agréable, et j'ai trouvé l'histoire prenante, les personnages étonnants et attachants. Mais ce qui surtout a retenu mon attention est l'habileté de l'auteur à nous faire voyager de surprise en surprise, à nous mener où bon lui semble et enfin à mettre en place tous les éléments de son dénouement tout en gardant des cartes dans sa manche que nous n'attendons pas (enfin dans mon cas, car je ne doute pas que d'aucuns bien plus fins que je ne suis trouveront peut-être tout ça évident! tongue ).

Outre la trame principale que j'ai trouvée très bien menée, Tomas décrit un univers complexe et vaste, dont j'ai l'impression maintenant encore de n'avoir entr'aperçu qu'une infime partie au cours de cette lecture. Les royaumes, personnages et créatures qui entrent en scène ici semblent avoir été saisis juste pour quelques instants au milieu de leur histoire propre, mais on a l'impression que celle-ci pré-existait et se prolongera indépendamment du livre et cela m'a vraiment donné envie d'en découvrir plus sur eux.
L'auteur avait d'ailleurs auparavant signé un autre roman situé, il me semble, dans le même univers, La Geste du Sixième Royaume, que je me suis procuré et qui figure en bonne place parmi mes prochaines lectures.

Voilà pour ce que je retiens de ce roman qui m'a définitivement séduit, excusez-moi si j'oublie quelques points au passage, mais sa lecture remonte tout de même à quelques semaines, et surtout ce ne serait pas drôle si je ne vous laissais rien à découvrir vous-mêmes! wink
Je serais curieux de connaitre l'avis de ceux d'entre vous qui l'auraient lu, en tout cas!

Dernière modification par Messire Rowan (08-11-2013 08:17:25)


" Don't get strung out by the way I look, Don't judge a book by its cover... "

Hors ligne

#2 08-11-2013 14:48:49

tkl
Weird Wizard
The Omen Machine
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 958
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : La Maison des Mages - Adrien Tomas

Le premier chapitre est effectivement de bonne facture, et permet d'apréhender rapidement à qui l'on a à faire.
Génie tête à torgnoles où simple loser assumé, l'auteur a assurément passé du temps sur les bancs de facultés française pour avoir une connaissance aussi approfondie de l'état d'esprit étudiant  ironique


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

#3 26-11-2013 05:04:41

Mushin
Mage de Cadre
Inscription : 09-08-2012
Messages : 34
1 an6 mois

Re : La Maison des Mages - Adrien Tomas

J'ai lu "La Geste du Sixième Royaume" parce que je n'avais rien pour lire et je me suis vraiment étonné avec ce livre, je ne m'attendais pas à l'aimer, je l'avoue. Je trouve que Adrien Tomas écrit très bien et j'ai hâte de lire "La Maison des Mages", merci pour votre avis.


Wyrd bid ful arad!

Hors ligne

#4 26-11-2013 09:19:14

tkl
Weird Wizard
The Omen Machine
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 958
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : La Maison des Mages - Adrien Tomas

La Maison des Mages est pour moi une bien drôle de bestiole.
La narration se fait du point de vue d'un personnage à la manière du Trône de Fer.
On suit un casting impressionnant  qui nous permet de déguster les différentes saveurs de cette aventure.
Chaque voix est assez forte et personnifiée pour avoir une identité propre.
Les chapitres sont courts et le moins que l'on puisse dire c'est qu'on ne s'arrête pas contempler les pâquerettes. Tout va très vite et il se passe beaucoup de choses dans ces quelques pages. L'auteur a un talent certain pour nous faire contempler les rouages de son univers de manière très fluide tout en nous embarquant dans des bateaux tous plus fantasques les uns que les autres.
Surprises, trahisons et action virevoltante, il n'est pas dit qu'a la fin, tous les masques soient tombés.

Spoiler La maison des Mages, cliquer pour lire
J'ai justement des doutes sur la mort d'Eldryd, sachant qu'il est clairement dit que même un Masque n'a pas pu le tuer.

Et justement, je ne suis pas persuadé que le commanditaire de l'assassinat soit si clair qu'on veuille bien nous l'exposer, car après tout, on nous dis bien que Moineau est prévisible.

Même si plongé dans l'aventure, l'auteur a réussi à me faire passer le steampunk des nains, je reste sur ma réserve quand au "progrès" tel que décris : ce n'est plus une critique filigranée de notre gestion écologique réelle, mais un pamphlet martelé des phénomènes modernes.

Ma seule critique sur le millefeuille des trahisons est justement qu'il y en a tellement qu'au final on se sait plus vers qui se tourner pour garder pieds dans la vase des retournements.
Heureusement que Tiul est là pour nous permettre de garder (un peu) les pieds sur terre.
Alishr avait une belle trajectoire et je regrette un peu sa fin, et il ne reste de l'épopée des écuyers qu'un seul survivant  hmm


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

#5 28-11-2013 11:11:54

Lyoris
Dessinateur
Inscription : 06-09-2013
Messages : 39
1 an

Re : La Maison des Mages - Adrien Tomas

Je ne connais absolument pas l'auteur mais votre avis et le résumé donne envie de s'y plonger. Je pense qu'il va bientôt rejoindre mes livres.


Dans l’écriture, la main parle ; et dans la lecture, les yeux entendent les paroles.

Hors ligne

#6 10-04-2015 14:20:24

Messire Rowan
Yl Angaulor
Lieu : Au-delà du Voile de Hoen
Inscription : 22-02-2013
Messages : 129
1 an1 an1 an1 an1 an

Re : La Maison des Mages - Adrien Tomas

Je réalise un peu tard que je n'avais jamais réagi à ton post, tkl !! Un peu plus d'un an avant de  répondre, c'est somme toute un délai correct lorsqu'on est tel que moi un retardataire chronique! tongue

tkl a écrit :

La Maison des Mages est pour moi une bien drôle de bestiole.

En effet, même avec le recul j'ai toujours du mal à cataloguer cette lecture! Mais j'en garde vraiment une très bonne impression!

tkl a écrit :

il n'est pas dit qu'a la fin, tous les masques soient tombés

C'est la seule chose dont je soies absolument sûr à propos de ce livre!  wink

Spoiler La Maison des Mages, cliquer pour lire
Oui, l'epression "millefeuille de trahisons", outre son côté culinaire tout à fait appétissant, s'applique parfaitement à cette histoire... Effectivement, ça a tendance à compliquer la compréhension et le suivi de l'histoire!

J'étais également déçu de la fin d'Alishr, je dois dire que je ne m'y attendais pas, même si l'auteur préparait quand-même le terrain depuis quelques chapitres, et j'aurais eu plaisir à le voir aller plus loin...

D'ailleurs, j'ai depuis lu La Geste du Sixième Royaume (je n'en parlerai pas en détails cette fois, mes souvenirs sont un peu flous car cela remonte à l'été dernier!) et ce livre m'a également beaucoup emballé! Un certain nombre d'éléments de La Maison des Mages y trouve une explication et j'avais eu plaisir à retrouver le style de l'auteur.

Spoiler La Geste du Sixième Royaume et La Maison des Mages, cliquer pour lire
Pour reprendre ta réaction, tkl, à la vision du "progrès" selon l'auteur, après avoir lu La Geste du Sixième Royaume, on s'aperçoit que cela s'intègre plus dans une représentation bipolaire de son univers et que le "progrès" se place comme antithèse à la "nature", mais que ces principes sont plutôt plus larges que ce qu'il semble au premier abord.

Paradoxalement le premier volume (on ne peut pas parler de tome puisque chaque roman raconte une histoire à part entière même si elles ont lieu dans un même univers et si on y retrouve certains personnages) m'a semblé beaucoup plus nuancé sur le propos, critiquant plutôt moins ce principe que dans le second.
Cependant, l'univers ainsi décrit m'a semblé un peu plus manichéen, mais c'est peut-être lié à la description détaillée de ces deux principes opposés...

Je pense d'ailleurs relire les deux (dans le bon ordre), si un jour j'arrive à faire diminuer un peu ma PAL...


" Don't get strung out by the way I look, Don't judge a book by its cover... "

Hors ligne

Pied de page des forums

Accès aux sites :     WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson
Accès aux forums : WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson
Accès direct au blog : Legend of the Seeker

Propulsé par FluxBB
Adapté pour WebFantasy.fr

[ Générées en 0.058 secondes, 15 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 729.41 Kio (pic d'utilisation : 839.45 Kio) ]